mardi 23 novembre 2010

johey johey

j'aimerais que tu n'aies jamais tué personne
j'aimerais qu'on n'ait jamais partagé nos nuits
j'aimerais ne pas savoir ce que tu goûtes
j'aimerais que tu sois heureux
j'aimerais vraiment que tu n'aies jamais tué personne

2 commentaires:

Jane Presley a dit…

Oh oh! «J'aimerais que tu sois heureux» Moi aussi, je dis ça ces temps-ci. Belle densité dans ton poème (?).

Alexandre a dit…

je ressens ca.