mardi 16 novembre 2010

kaël aube

anouk aimée - un homme et une femme - claude lelouch
je ne veux pas avoir de peine de toi
tes grands torrents de petits amours
m'effraient

le vacarme de tes chuchotements
nos tresses de rires
mes tremblements dans tes bras trop grands pour moi

je suis tue par la vastitude
je me sens comme cette plaine
que je ne comprends pas
qui me frissonne
qui me déploie en deux temps trois froissements

pareille à l'oiseau qui craint la branche
toutes les branches
j'ai un coeur de merle dans le tien
dans ta poitrine de ciel

j'ai la chienne noire des étoiles
tu me brûles blanc mon amour

2 commentaires:

Jane Presley a dit…

Wow. C'est parfait. «Je me sens comme cette plaine que je ne comprends pas»

alexandre a dit…

j'ai la chienne noire des étoiles
tu me brules blanc mon amour

:)